Éducation et la formation des femmes

In Focus education banner

La question    Faits en bref    … raconte     Les choix de rédaction    Ressources

Take quiz

Une fille ou une femme scolarisée assure son droit humain fondamental à l’éducation. Elle a également une chance bien meilleure d’atteindre son plein potentiel de vie devenue mieux équipée, par exemple pour obtenir un travail décent et bien rémunéré ou pour quitter un foyer où règne la violence.

Pour que les femmes puissent accéder à l’égalité des sexes et devenir des agentes du changement, l’éducation est un facteur indispensable. Celles ayant reçu une éducation sont un atout pour la société dans laquelle elles vivent. Elles apportent des contributions appréciables à des économies florissantes et contribuent de manière significative à l’amélioration de la santé, de la nutrition et de l’éducation de leurs familles.

Les objectifs du Millénaire pour le développement ont appelé à l’achèvement d’un cycle complet d’études primaires pour les filles et les garçons d’ici 2015. Le monde aujourd’hui n'a jamais été aussi proche de cet objectif; 90 pour cent des enfants vivant dans les régions en développement et 96 pour cent de ceux vivant dans les régions développées bénéficient d’une l’éducation primaire. De plus, toutes les régions en développement ont atteint ou sont sur le point d’atteindre la parité entre les filles et les garçons au niveau des institutions d’éducation primaire. Cependant, ces disparités entre les sexes s’accentuent au niveau des études secondaires et supérieures, particulièrement en Afrique subsaharienne, en Océanie et en Asie du Sud et occidentale. Dans les pays les plus pauvres, d’écarts très profonds subsistent. Sur le plan mondial, 80 pour cent des femmes adultes sont capables de lire, mais cette proportion monte à près de 89 pour cent pour les hommes. Par ailleurs, il faut faire ressortir que dans les pays les moins développés, seulement 51 pour cent des femmes sont alphabétisées.

La discrimination basée sur le genre compromet gravement et de multiples manières, les possibilités des femmes de s’éduquer. Les mariages précoces et le travail domestique forcent de nombreuses jeunes filles à abandonner leurs études. Par ailleurs, le harcèlement sexuel dans les lieux publics peut les contraindre à rester chez elles.

Un enseignement et du matériel éducatif biaisés limitent les champs d’études, par exemple en rendant marginale l’éducation des femmes dans les matières scientifiques. Dans le domaine scientifique, seuls 30 pour cent des chercheurs au monde sont des femmes. Bien que plus de femmes s’inscrivent à des études universitaires, un bon nombre d’entre elles s’arrêtent avant d’entreprendre des études menant à un diplôme de niveau supérieur.

Lorsque 189 États membres des Nations Unies ont adopté la Déclaration et le Programme d’action de Beijing en 1995, ils ont fait de l’éducation et de la formation des femmes l’un des 12 domaines critiques de ce programme. Ils se sont engagés à assurer un accès égal à la scolarisation et à dégager des ressources financières en faveur de l’éducation des femmes et des filles tout au long de leur vie, et aussi à éradiquer l’analphabétisme parmi les femmes. Ils ont appelé à l’élimination de la discrimination en matière d’éducation et de formation, et à permettre aux femmes de bénéficier d’un meilleur accès à différentes possibilités de formation, telles que les programmes de formation professionnelle.

Les progrès récents accomplis au niveau mondial en faveur de l’éducation primaire pour toutes et tous sont tout à fait louables. Mais pour les femmes et les filles, ces progrès ne sont pas suffisants. De manière disproportionnée, elles ne sont toujours pas scolarisées et restent défavorisées, sans emploi ou contraintes d’accepter ceux les moins attrayants. L’éducation est pour elles un droit et constitue leur planche de salut vers un meilleur avenir.

Retournez au début

Faits en bref

Infographic education
Retournez au début

… raconte

Nicola Grinstead – L’éducation doit être réévaluée, recentrée et redéfinie

Oped photo Nicola Grinstead
Photo gracieuseté de l’Association mondiale des Guides et des Éclaireuses

Nicola Grinstead est la présidente du Conseil mondial de l’Association mondiale des Guides et des Éclaireuses, un mouvement mondial qui compte 10 millions de filles et de jeunes femmes dans 146 pays et soutient des filles et des jeunes femmes afin de réaliser leur plein potentiel. Dans cet article, elle souligne l’importance d’un apprentissage à vie, d’une éducation non formelle et autogérée, et d’un engagement des filles et des garçons pour éradiquer la violence de genre.

Lit son article »

Retournez au début

Les choix de la rédaction :

Le programme « Voix opposées à la violence » mobilise les efforts de lutte contre cette pandémie

In Focus Education UNW WAGGGS
Photo: ONU Femmes/Urjasi Rudra

Pays : India
Organisation : ONU Femmes

À Pune, dans l’ouest de l’Inde, où se trouve l’un des centres mondiaux de l’Association mondiale des Guides et des Éclaireuses (AMGE), plus de 50 formatrices et animatrices nationaux, appartenant au mouvement des Guides de la région Asie-Pacifique, se sont réunis pour le premier « Atelier régional de formation de formatrices et formateurs » centré sur « Voix opposées à la violence », un programme éducatif non formel unique qui enseignera aux jeunes comment mettre fin à la violence contre les filles et les femmes.

Et aussi »

Les Femmes et la science

In Focus Education UNESCO
Photo: UNESCO

Pays : Mondial
Organisation : UNESCO

Seulement 30 pour cent des personnes qui se livrent à de la recherche dans le monde sont des femmes. Bien qu’un nombre croissant de femmes s’inscrivent pour des études universitaires, beaucoup d’entre elles les abandonnent lorsqu’elles doivent atteindre les niveaux très élevés requis pour se livrer à une carrière dans la recherche. En Bolivie, les femmes représentent 63 pour cent du nombre de chercheurs du pays, alors qu’en France il est de 26 pour cent.

Et aussi »

Les jeunes se font les championnes et les champions de l’égalité des sexes au Kirghizistan

In Focus Education Kyrgyzstan
Photo: ONU Femmes/Umutai Dauletova

Pays : Kirghizistan
Organisation : ONU Femmes

Par le biais de cours d’été et d’ateliers spéciaux pour les jeunes, les élèves et les enseignantes et enseignants du Kirghizistan apprennent comment autonomiser les filles à devenir de jeunes militantes et militants en faveur de l’égalité des sexes dans leurs propres écoles et communautés. Avec le soutien d’ONU Femmes, plus de 40 élèves et plusieurs enseignants venus de sept régions du Kirghizistan se sont réunis en juillet 2014 pour approfondir leurs connaissances en matière d’égalité des sexes.

Et aussi »

Les réfugiés afghans accèdent à l'éducation en Iran

In Focus Education UNHCR Afghanistan
Photo: UNHCR

Pays : Iran
Organisation : UNHCR

La réfugiée afghane Nasibah est devenue une chirurgienne en obstétrique en Iran, une réussite qu’elle-même et sa famille n’auraient jamais crue possible. Cette obstétricienne de 32 ans a déjà traité plus de 700 patientes en seulement quelques mois, et elle déclare que sa carrière à venir est « prometteuse et gratifiante ».

Et aussi »

Combler l’ écart entre les genres dans le domaine des sciences et technologies en République dominicaine

In Focus Education UNW Dominican Republic
Photo: Lorena Espinoza Peña

Pays : République dominicaine
Organisation : ONU Femmes

Surmonter les stéréotypes, inciter les filles à s'intéresser aux mathématiques, et réduire l'écart entre les sexes en République dominicaine, tel est l'objectif du projet Genre et l'information et de la communication : Égalité et équité en E-République dominicaine, mené à bien par le CIPAF et appuyé par le Fonds pour l'égalité des sexes d'ONU Femmes.

Et aussi »

Acquérir des compétences pour changer de vie au Timor-Leste

In Focus Education ILO
Photo: OIT

Pays : Timor-Leste
Organisation : OIT

Quand Beatriz de Santos a abandonné ses études scolaires pour s’occuper de ses sept frères et sœurs, elle pensait que ce serait la fin de son éducation et de ses rêves d’une meilleure vie. Elle suit actuellement une formation dans le domaine de l’hôtellerie et du tourisme pour obtenir un certificat et être en mesure de poursuivre sa formation professionnelle dans le futur.

Et aussi »

Retournez au début

Ressources :

Retournez au début