Toujours d’actualité, hier comme aujourd’hui

Mtisunge Kachingwe est une jeune femme de 23 ans originaire du Malawi, médecin au Queen Elizabeth Central Hospital.

Date : mercredi 14 mai 2014

Je travaille pour la YWCA du Malawi et, dans l’une de nos succursales, une fille de 12 ans prénommée Chikumbutso s’est confiée un après-midi aux conseillères sur sa situation difficile. Sa mère tentait de la forcer à se marier à un garçon de 18 ans. L’une des conseillères a sollicité d’autres membres de la communauté et, ensemble, ils ont pu parler à la mère et aider cette fille à ne pas se marier et à ne pas tomber victime d’un mariage précoce et forcé.

Mtisunge Kachingwe
Photo gracieuseté de Mtisunge Kachingwe

Grâce à la Déclaration et au Programme d’action de Beijing, les femmes, les jeunes femmes et les filles sont mieux informées et peuvent réagir face à la discrimination et l’affronter. Les organisations et les groupes communautaires sont mieux organisés et peuvent faire pression sur leurs gouvernements et exiger des changements quand les lois et les pratiques mettent leur vie et leur bien-être en péril. Le Programme de Beijing existe depuis près de 20 ans et continue d’orienter le développement politique, social et économique dans tous les États membres des Nations Unies.

Bien que le Programme ait été développé quand je n’avais que quatre ans, il a été lancé à une période comme aujourd’hui, où le monde traversait de profonds changements politiques, économiques, sociaux et culturels, et où les promesses en matière d’égalité pour les femmes et les filles n’étaient vraiment pas tenues.

Malgré les défis qui persistent encore, je suis témoin de la réussite de ce programme pour les femmes, les jeunes femmes et les filles dans mon pays. J’ai vu des filles accéder à un enseignement primaire gratuit. J’ai vu des femmes accéder à des formations professionnelles pour acquérir des qualifications en boulangerie. J’ai vu la joie et l’euphorie d’une femme après l’ouverture de son premier compte bancaire, grâce auquel elle a pu disposer des moyens économiques pour démarrer sa propre entreprise. J’ai vu une fille se rebeller et refuser de continuer à être victime de la violence sexospécifique, et j’ai vu une femme accéder à des postes à responsabilité dans sa communauté.

Vingt ans plus tard, le Programme d’action de Beijing est toujours d’actualité. Aujourd’hui encore, c’est un programme dynamique pour l’égalité des femmes. Il permet aux filles comme Chikumbutso et d’autres de par le monde de revendiquer leurs droits et de se faire entendre s’ils sont bafoués.

Aujourd’hui, les femmes et les filles sont encore exclues et mises en retrait dans tous les aspects du développement. C’est à vous et moi de militer davantage pour que les gouvernements renouvellent leur engagement par rapport au Programme d’action de Beijing et qu’ils intensifient leurs efforts afin de permettre l’autonomisation des femmes et des filles.

Lisez d'autres profils »