Un but en faveur de l’égalité

Date : lundi 8 septembre 2014

WOA Isha Johansen FR

Nom très bien connu en Sierra Leone, Isha Johansen est la première femme présidente de la Fédération sierra-léonienne de football et, actuellement, la seule femme présidente d’une fédération de football au monde. 

Son nom est connu de tous en Sierra Leone, peu importe à qui vous le demandez dans ce pays d’Afrique de l’Ouest ravagé par la guerre. Certaines/s l’appellent la « marque », d’autres « la dame de fer ». En fait, Isha Johansen est la première femme présidente de la Fédération sierra-léonienne de football et, actuellement, la seule femme présidente d’une fédération de football au monde. De plus, elle est la seule femme propriétaire d’un club national de football à ce jour. Né de sa passion pour le sport, le FC Johansen, l’un de ses projets majeurs, a vu le jour en 2002, à la fin de la longue guerre civile qui a affecté le pays pendant une décennie. Ce projet vise à maintenir les jeunes garçons dans le système scolaire en leur insufflant une passion pour le football.

Après avoir commencé par son quartier d’habitation, Isha a progressivement étendu ses efforts et son influence en encadrant des orphelins et des garçons démunis, non seulement pour en faire de jeunes vedettes locales et internationales de son club de football, le FC Johansen, mais pour leur permettre de faire connaître leur pays, la Sierra Leone, à travers le monde. Plusieurs de ces garçons ont été sélectionnés pour effectuer des tests dans certaines des équipes de football les plus célèbres et les plus prestigieuses du monde, comme Chelsea, Manchester City et Liverpool. Les joueurs du FC Johansen ont parcouru le monde, participé à des tournois et côtoyé des icônes du football, telles que Zidane (plus connu sous le nom de « Zizou ») et David Beckham. 

Fière du FC Johansen et des membres du club, elle a déclaré : « Il n’y a rien de plus gratifiant que d’élever une chose ou une personne et de la voir grandir et porter des fruits ». Le club et ses joueurs sont passés de l’anonymat total à l’oubli. C’était vraiment un « champ de rêves » pour le football.

Isha s’est inspirée de son père, cofondateur de l’un des plus anciens clubs de football de l’histoire du pays, qui s’est bâti une grande réputation avec son équipe légendaire des Sierra Leonean East End Lions. Elle souligne que pour les femmes qui évoluent sur des terrains inconnus « l’intégrité est le seul atout de la femme. En réalité, poursuit-elle, l’intégrité, la sincérité et l’engagement sont incontournables ».

Même si les choses progressent rapidement aujourd’hui, il lui arrivait à ses débuts de s’interroger et de se demander si elle avait choisi le bon métier. « On se sent forcément seule, lorsqu’on est une femme dans un sphère dominée par les hommes et qu’on essaie d’orienter le leadership dans le sens d’une nouvelle ère du football en Sierra Leone. La plupart des membres de l’équipage s’obstinait à naviguer dans une autre direction. Mais, voyez-vous, si vous pouvez en rêver, vous pouvez y arriver. Oui ! Les rêves se réalisent ».

Aujourd’hui, forte d’une réputation bien établie et fermement présente dans les grandes rencontres de football au niveau mondial, elle affirme : « Je viens vraiment de très loin, et je suis arrivée. Je ne suis pas simplement une championne nationale : je suis un acteur international et je suis résolue à porter Mama Salone [en référence à son pays] jusqu’au sommet ».

Lisez d'autres profils »