Articles

4
résultats trouvés
1 - 4 de 4 résultats
Date:
Fondatrice et ancienne rédactrice du journal de renommée mondiale The Namibian, Gwen Lister est journaliste depuis près de 40 ans. Elle est lauréate d’une longue liste de prix, y compris « Courage en journalisme » décerné par l’International Women’s Media Foundation, le Prix international du journalisme remis par Inter Press Service, ainsi que le prestigieux prix « Héroïne de la liberté de la presse dans le monde » par l’International Press Institute. En raison de ses publications soutenant l’indépendance de la Namibie, elle a fait face à des attaques, calomnies et menaces de mort afin de défendre ses convictions.
Date:
Asel Sartbaeva est l’une des premières femmes scientifiques d’Asie Centrale à être mondialement reconnue. Ses travaux de recherche ont pour objectif de découvrir une substance qui aiderait au transport et au stockage des vaccins sans réfrigération, ce qui demeure aujourd’hui un problème majeur pour la prévention des maladies à l’échelle mondiale. Elle a été sélectionnée pour le prix L’Oréal - UNESCO pour les Femmes et la Science pour ses recherches sur la conservation des vaccins ; elle fait également partie de la prestigieuse organisation professionnelle 175 Faces of Chemistry, au Royaume-Uni. Ayant réussi à se faire une place dans le monde principalement masculin de la chimie et de la physique, elle travaille actuellement comme chercheuse attachée à l’université de Bath au Royaume-Uni, dans le cadre du programme Royal Research Fellowship.
Date:
Delphine Nana Mekounte, 60 ans, était la Coordinatrice Nationale des ONG du Cameroun lors de la 4e Conférence des Nations Unies sur les femmes à Beijing en 1995. Elle est aujourd’hui Directrice Générale du Centre Féminin pour la Promotion du Développement (CEFEPROD), organisation non gouvernementale qui cherche promouvoir le développement au triple plan économique, social et culturel en faveur des femmes et des jeunes.
Date:
Antonette Wemyss-Gorman a été élevée par sa mère, célibataire, dans une famille modeste. Elle est aujourd’hui Commandante de la Garde côtière jamaïcaine. C’est la première femme à occuper cette fonction prestigieuse non seulement dans cet État insulaire, mais également dans toute la région des Caraïbes. La Commandante Wemyss-Gorman a appris très tôt dans la vie à ne jamais accepter un « non » comme réponse. Son maître-mot : « Je peux le faire ! »