Articles

9
résultats trouvés
1 - 9 de 9 résultats
Date:
Peace Kyamureku a pris part à la Quatrième Conférence mondiale des femmes à Beijing en tant que secrétaire générale adjointe de l’Association nationale des organisations des femmes ougandaises. Elle a quitté son travail et subi une baisse de salaire pour rejoindre l’association où elle a passé les 17 ans suivant la conférence de défense des droits des femmes....
Date:
Véritable pionnière dans le domaine de la médecine, elle a suivi toute sa scolarité dans des écoles pour garçons afin de suivre une filière scientifique. La Dr Josephine Namboze est la première femme médecin d’Afrique centrale et de l’est ainsi que la première femme à diriger un institut de santé publique en Afrique. En tant que toute première représentante de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Botswana, elle a aussi beaucoup écrit sur la question de la race en montrant que celle-ci ne constituait pas un facteur déterminant dans les maladies contagieuses et non-contagieuses. Également la première femme professeure de médecine en Afrique de l’est, elle n’a pas seulement brisé le plafond de verre mais l’a fait voler en éclats en devenant un modèle pour beaucoup.
Date:
Enfant, elle passait souvent du temps avec son père, à discuter de l’actualité et du journal du soir. Son père lui demandait de lui donner un bref compte-rendu du journal du soir, et elle ne manquait pas de montrer son savoir, particulièrement dans un environnement où les malvoyants étaient souvent ignorés. Florence Ndagire est devenue la première avocate malvoyante en Ouganda, un pays certes moderne à de nombreux...
Date:
Angkhana Neelapaijit s’était figurée qu’elle aurait une vie bien différente de celle qu’elle mène aujourd’hui. La soudaine disparition forcée de son mari, Somchai Neelapaijit, avocat spécialisé dans la défense des droits humains, a changé le cours de sa vie et l’a conduite sur une voie où elle n’aurait jamais pensé s’engager. Femme au foyer diplômée en droit, s’occupant de son mari et de ses cinq enfants, elle s’est du jour au lendemain transformée en défenseuse intrépide des droits humains, travaillant sans relâche pour retrouver la trace de son mari, tout en soutenant nombre d’autres personnes dont les droits avaient été violés.
Date:
Zeid Ra’ad Al Hussein est le Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme, et il possède une vaste expérience en matière de diplomatie internationale et de protection des droits humains. Il présente ici les accomplissements et les écarts dans la garantie de droits égaux pour toutes et tous, et il souligne l’importance et le courage des défenseuses et défenseurs des droits humains des femmes, ainsi que les défis auxquels ils sont confrontés.
Date:
Née et élevée dans une communauté bédouine isolée, rurale et pauvre dans le désert oriental du Royaume de Jordanie, Rafea Um Gomar a dû défier les traditions conservatrices de son village pour poursuivre son rêve de devenir un jour ingénieure en énergie solaire. Le chemin emprunté par Rafea Um Gomar n’a pas été facile. En plus des conditions de pauvreté absolue dans lesquelles elle a vécu, elle a notamment fait l’objet de persécutions par sa propre famille lorsqu’elle a décidé de défier les rôles de genre et de sortir du confinement domestique imposé. Mais elle a fait preuve d’une détermination sans faille. Elle voulait utiliser les technologies modernes pour alimenter son village en électricité, stimuler le rôle des femmes dans l’économie locale, réduire la pauvreté et offrir une vie meilleure à ses quatre filles et à sa communauté.
Date:
Delphine Nana Mekounte, 60 ans, était la Coordinatrice Nationale des ONG du Cameroun lors de la 4e Conférence des Nations Unies sur les femmes à Beijing en 1995. Elle est aujourd’hui Directrice Générale du Centre Féminin pour la Promotion du Développement (CEFEPROD), organisation non gouvernementale qui cherche promouvoir le développement au triple plan économique, social et culturel en faveur des femmes et des jeunes.
Date:
Là où elle travaille, en Asie et en Afrique, les menaces de mort sont aussi courantes que les environnements dangereux. Elle a connu quelques victoires, de nombreux échecs, des vies sauvées et d’autres perdues. Mais le Dr Krisana Kraisintu de Thaïlande, la « pharmacienne gitane » comme tous l’appellent, est infatigable. Sa mission : garantir des soins de santé abordables pour tous, chose qu’elle considère comme un droit humain de base. « Je consacre ma vie à mettre en place une production pharmaceutique locale en formulant et en vendant des médicaments génériques abordables pour soigner le VIH/Sida, la malaria et d’autres maladies, et améliorer la santé des gens », déclare-t-elle.