Articles

8
résultats trouvés
1 - 8 de 8 résultats
Date:
Peace Kyamureku a pris part à la Quatrième Conférence mondiale des femmes à Beijing en tant que secrétaire générale adjointe de l’Association nationale des organisations des femmes ougandaises. Elle a quitté son travail et subi une baisse de salaire pour rejoindre l’association où elle a passé les 17 ans suivant la conférence de défense des droits des femmes....
Date:
Vivant dans un pays où les valeurs patriarcales sont profondément ancrées, Nazokat Begmatova, femme de 34 ans originaire d’un village du sud du Tadjikistan, a choisi une carrière professionnelle inhabituelle, celle de démineuse humanitaire. En repoussant le mariage et en attachant 25 kg d’équipement sur son corps tous les jours, elle a brisé les stéréotypes sur l’apparence de la femme au travail. Son désir d’être active, de développer son potentiel personnel et d’explorer davantage d’opportunités lui procurant une indépendance financière l’a motivée à vaincre sa grande peur des mines. Elle travaille désormais au sein d’une équipe de déminage entièrement féminine.
Date:
Messagère de la paix, mère de dix enfants et directrice de la première Cabane de la paix et du premier Centre d’autonomisation des femmes au Liberia, Annie Nushann est bien connue de toutes celles et tous ceux qui se sont employés à consolider la paix au lendemain du conflit qui a ravagé son pays. Les 17 Cabanes de la paix et Centres d’autonomisation des femmes actuels ont permis de former 425 femmes leaders aux compétences nécessaires pour la résolution de conflits, l’édification de la paix et l’autonomisation économique. Plusieurs d’entre elles ont même commencé à former aujourd’hui d’autres femmes. Les cours de gestion financière et opérationnelle de petite entreprise dispensés par ces centres ont contribué à l’instauration d’une paix durable et au renforcement de la vie économique grâce aux capacités de leadership apportées à celles qui y participent.
Date:
Véritable pionnière dans le domaine de la médecine, elle a suivi toute sa scolarité dans des écoles pour garçons afin de suivre une filière scientifique. La Dr Josephine Namboze est la première femme médecin d’Afrique centrale et de l’est ainsi que la première femme à diriger un institut de santé publique en Afrique. En tant que toute première représentante de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Botswana, elle a aussi beaucoup écrit sur la question de la race en montrant que celle-ci ne constituait pas un facteur déterminant dans les maladies contagieuses et non-contagieuses. Également la première femme professeure de médecine en Afrique de l’est, elle n’a pas seulement brisé le plafond de verre mais l’a fait voler en éclats en devenant un modèle pour beaucoup.
Date:
Enfant, elle passait souvent du temps avec son père, à discuter de l’actualité et du journal du soir. Son père lui demandait de lui donner un bref compte-rendu du journal du soir, et elle ne manquait pas de montrer son savoir, particulièrement dans un environnement où les malvoyants étaient souvent ignorés. Florence Ndagire est devenue la première avocate malvoyante en Ouganda, un pays certes moderne à de nombreux...
Date:
Kurbongul Kosimova a mis sur pied le premier abri pour des séjours de longue durée au profit des femmes victimes du conflit et de la violence domestique, et de leurs enfants. Son organisation soutient également les victimes par le biais de la création de groupes d’entraide durables.
Date:
Delphine Nana Mekounte, 60 ans, était la Coordinatrice Nationale des ONG du Cameroun lors de la 4e Conférence des Nations Unies sur les femmes à Beijing en 1995. Elle est aujourd’hui Directrice Générale du Centre Féminin pour la Promotion du Développement (CEFEPROD), organisation non gouvernementale qui cherche promouvoir le développement au triple plan économique, social et culturel en faveur des femmes et des jeunes.