Articles

5
résultats trouvés
1 - 5 de 5 résultats
Date:
À 40 ans, Archana Sardana, passionnée d’aventure et première femme civile du pays à pratiquer le base jump, saute régulièrement d’un pont à plus de 3 600 mètres d’altitude. Élevée en Inde, un pays où la participation des femmes dans le sport reste irrégulière, Sardana n’était pas passionnée des sports d’aventure durant son enfance. Mère de deux...
Date:
Maha Almuneef comprend de première main les défis d’affronter les tabous culturels. À ses 53 ans, la mère de trois enfants et Médecin spécialiste vit à Riyad en Arabie saoudite. Sans se laisser décourager par l’image traditionnelle de la place de la femme dans la société, elle a fondé le Programme national pour la sécurité de la famille (PNGA), la première institution spécifiquement destinée à s’attaquer à la question de la violence conjugale dans le pays. En tant que directrice générale du PNGA, elle concentre son attention sur les programmes de prévention ainsi que sur la formation donnée aux professionnelles/s, tels que les services de police et les avocats, pour l’amélioration du soutien apporté aux survivantes de la violence.
Date:
En 2014, Chanda Kochhar, Administratrice déléguée et Présidente directrice générale d’ICICI Bank Limited, la plus grande banque du secteur privé en Inde et la deuxième banque de ce pays, figure pour la quatrième année consécutive parmi les 50 femmes d’affaires les plus puissantes d’après le classement réalisé par le magazine Fortune.
Date:
Mère de trois enfants et ménagère pendant plus d’une décennie, peu auraient imaginé dans son village assoupi qu’aujourd’hui elle planifierait les ponts et les écoles. Mais c’est ce que fait Vandana Bahadur Maida dans la vie à Khankhandvi, dans l’État peuplé du Madhya Pradesh, en Inde. Malgré l’opposition de sa famille et les normes culturelles définissant la place d’une femme dans la société, elle a été élue chef du conseil du village, la première femme Sarpanch. Son élection constitue une première dans le village et aussi pour la famille de Vandana, car elle a fait mieux que son propre mari qui avait été membre du conseil du village, mais n’en avait jamais été élu le chef.
Date:
Ranjana Kumari avait 42 ans quand elle a assisté à la Conférence de Beijing en 1995 comme Coordonnatrice du Réseau sud-asiatique pour les femmes en politique. Elle était également Directrice du Centre pour la recherche sociale en l'Inde à l'époque, un poste qu'elle occupe encore aujourd'hui.