Articles

4
résultats trouvés
1 - 4 de 4 résultats
Date:
Vivant dans un pays où les valeurs patriarcales sont profondément ancrées, Nazokat Begmatova, femme de 34 ans originaire d’un village du sud du Tadjikistan, a choisi une carrière professionnelle inhabituelle, celle de démineuse humanitaire. En repoussant le mariage et en attachant 25 kg d’équipement sur son corps tous les jours, elle a brisé les stéréotypes sur l’apparence de la femme au travail. Son désir d’être active, de développer son potentiel personnel et d’explorer davantage d’opportunités lui procurant une indépendance financière l’a motivée à vaincre sa grande peur des mines. Elle travaille désormais au sein d’une équipe de déminage entièrement féminine.
Date:
Wanda Nowicka a soulevé les problèmes auxquels sont confrontées les femmes dans la région d’Europe centrale et d’Europe de l’Est à l’occasion de la Conférence de Beijing en 1995. Depuis, elle travaille sans relâche à la mise en œuvre des résultats de la Conférence. Elle est membre du Parlement polonais et vice-présidente de la Sejm, la chambre principale du Parlement polonais.
Date:
Kurbongul Kosimova a mis sur pied le premier abri pour des séjours de longue durée au profit des femmes victimes du conflit et de la violence domestique, et de leurs enfants. Son organisation soutient également les victimes par le biais de la création de groupes d’entraide durables.
Date:
Teresa Oleszczuk, militante des droits de la femme, a participé à la Conférence de Beijing de 1995. Elle est l’une des fondatrices de la Fondation La Strada contre la traite des êtres humains et l’esclavage, une organisation qui lutte contre la traite des êtres humains en Pologne et dans plusieurs pays d’Europe.