News
Articles
18 résultats trouvés
1 - 18 de 18 résultats

Ce que j’ai appris à Beijing a changé ma vie

mardi 15 septembre 2015

Peace Kyamureku a pris part à la Quatrième Conférence mondiale des femmes à Beijing en tant que secrétaire générale adjointe de l’Association nationale des organisations des femmes ougandaises. Elle a quitté son travail et subi une baisse de salaire pour rejoindre l’association où elle a passé les 17 ans suivant la conférence de défense des droits des femmes....

Le pouvoir des femmes, notre pouvoir

jeudi 30 juillet 2015

En 1995, Zeliha Ünaldi participait à la Quatrième conférence mondiale sur les femmes. Aujourd’hui spécialiste du genre au sein du Bureau du coordonnateur résident des Nations Unies en Turquie, cette activiste de longue date pour l’égalité des sexes revient sur l’impact que cet événement a eu sur sa vie.

L’impact de Beijing : La dimension politique de l’égalité des sexes

vendredi 5 décembre 2014

Edelfriede Barbosa Almeida est une économiste et membre fondatrice de Morabi, l’une des premières ONG du Cap-Vert à promouvoir l’égalité des sexes. Au cours de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes, elle a participé au forum parallèle tenu spécifiquement pour les ONG, à Huairou, en Chine, et elle est actuellement la présidente de VerdeFam, l’association cap-verdienne pour la protection de la famille.

Les engagements pris il y a vingt ans attendent d’être pleinement honorés

lundi 10 novembre 2014

Wanda Nowicka a soulevé les problèmes auxquels sont confrontées les femmes dans la région d’Europe centrale et d’Europe de l’Est à l’occasion de la Conférence de Beijing en 1995. Depuis, elle travaille sans relâche à la mise en œuvre des résultats de la Conférence. Elle est membre du Parlement polonais et vice-présidente de la Sejm, la chambre principale du Parlement polonais.

Nous nous sommes réuni/es à Beijing pour collaborer et unir nos efforts en faveur du changement social

mercredi 8 octobre 2014

Je me souviens parfaitement de l’attention portée par le monde entier à la quatrième Conférence mondiale sur les femmes tenue à Beijing, et de l’enthousiasme des 30 000 participantes et participants, responsables politiques et représentante et représentants des médias qui se sont réuni/es pour partager leurs expériences et mettre en avant les questions critiques qui empêchent les femmes d’avancer.

Du local à l’international

lundi 15 septembre 2014

Teresa Oleszczuk, militante des droits de la femme, a participé à la Conférence de Beijing de 1995. Elle est l’une des fondatrices de la Fondation La Strada contre la traite des êtres humains et l’esclavage, une organisation qui lutte contre la traite des êtres humains en Pologne et dans plusieurs pays d’Europe.

Quand je pense à Beijing+20, je sais que ma grand-mère en serait fière

mercredi 14 mai 2014

Scott Taylor est un analyste des politiques et chargé de recherche en cycle d’enseignement supérieur à la Powell School for Civic and Global Leadership de New York, où il suit des études de maîtrise/doctorat en relations internationales. Cet Américain de 31 ans originaire de l’État de Californie est également stagiaire dans la Division des programmes pour l’Afrique d’ONU Femmes.

« Beijing + 20 » : c’est maintenant!

mercredi 14 mai 2014

Hibaaq Osman, spécialiste en stratégie politique internationale, a participé à la Conférence de Beijing en 1995. Elle est aujourd’hui présidente de Karama, une organisation internationale basée au Caire, œuvrant pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes dans la région arabe, et membre du Fonds pour l’égalité des sexes d’ONU Femmes. Mme Osman est également membre du Groupe consultatif mondial de la société civile d’ONU Femmes.

« Honorer les promesses que nous avons faites à nos filles »

mercredi 14 mai 2014

Ranjana Kumari avait 42 ans quand elle a assisté à la Conférence de Beijing en 1995 comme Coordonnatrice du Réseau sud-asiatique pour les femmes en politique. Elle était également Directrice du Centre pour la recherche sociale en l'Inde à l'époque, un poste qu'elle occupe encore aujourd'hui.

«Autonomisons également notre langue»

mercredi 14 mai 2014

Nuria Felipe Soria est spécialiste en communication à ONU Femmes. Elle a été membre de la délégation espagnole à la Conférence de Beijing, où elle assurait la communication et la liaison avec les organisations de la société civile.

Toujours d’actualité, hier comme aujourd’hui

mercredi 14 mai 2014

Mtisunge Kachingwe est une jeune femme de 23 ans originaire du Malawi, médecin au Queen Elizabeth Central Hospital.

Imaginez le jour où la Déclaration de Beijing n’aura plus de raison d’être...

mercredi 14 mai 2014

Nive Sharat Chandran, 23 ans, originaire de Nouvelle-Zélande, Vice-Présidente et membre du Conseil d’administration de la YWCA à Auckland.

Queremos ser actoras de nuestros destinos y sujetas de derecho pleno

mardi 13 mai 2014

Tarcila Rivera Zea avait 44 ans lorsqu’elle a participé à la Conférence mondiale sur les femmes organisée à Beijing en 1995. Aujourd’hui, cette activiste péruvienne est présidente du Centre des cultures autochtones du Pérou (CHIRAPAQ) et membre du Groupe consultatif mondial de la société civile d’ONU Femmes.

« Avant Beijing, personne ne parlait vraiment des différences entre la condition des filles et celle des femmes »

mardi 13 mai 2014

Christina est une jeune fille de 17 ans qui vit à New York et qui est sur le point de terminer ses études secondaires. Elle est une « Girl Advocate » (militante pour les droits des filles) pour l’organisation non gouvernementale Working Group on Girls depuis trois ans, et elle travaille au sein du groupe de travail et du comité directeur « Girls Participation ».

Beijing, alors ?!

lundi 12 mai 2014

En 1995, Yiping Cai participait au forum des ONG de la Quatrième Conférence mondiale sur les femmes à Beijing, en tant que jeune journaliste et déléguée officielle des jeunes. Aujourd’hui, à 43 ans, elle vit à Beijing, en Chine, et elle fait partie du Comité exécutif du réseau féministe international Development Alternatives with Women for a New Era (DAWN).

« Ce n’est pas un rêve, c’est un devoir »

lundi 12 mai 2014

Fatou Lo participait à la Quatrième Conférence mondiale sur les femmes en 1995 en tant qu’adolescente, déléguée officielle des jeunes. Aujourd’hui, elle est Représentante adjointe d’ONU Femmes au Soudan.

Pour les jeunes Nigérianes, l’éducation est la clé qui ouvre les portes du progrès

Élevée au Nigéria, Nnenna Agba est devenue populaire lorsqu’elle est apparue dans l’émission télévisée America’s Next Top Model, très regardée dans le pays. Grâce à des bourses académiques âprement décrochées, elle a obtenu une licence en chimie à l’Université A & M du Texas ; elle détient aussi une maîtrise en science de l’urbanisme. Nnenna paie les études de ses quatre sœurs au Nigéria et est l’ambassadrice du projet Kechie, une ONG qui offre des bourses d’études aux élèves nigérianes.

Et pourquoi pas la démocratie de genre !

Delphine Nana Mekounte, 60 ans, était la Coordinatrice Nationale des ONG du Cameroun lors de la 4e Conférence des Nations Unies sur les femmes à Beijing en 1995. Elle est aujourd’hui Directrice Générale du Centre Féminin pour la Promotion du Développement (CEFEPROD), organisation non gouvernementale qui cherche promouvoir le développement au triple plan économique, social et culturel en faveur des femmes et des jeunes.

1 - 18 de 18 résultats