Les femmes au pouvoir et dans la prise de décisions

Banner image: Women in Power and Decision-making

La question    Faits en bref    … raconte     Les choix de rédaction    Ressources

Take quiz

Les femmes sont bien souvent de dynamiques leaders du changement, incitant les femmes et les hommes à s’impliquer, à revendiquer leurs droits, à renforcer leurs communautés et à protéger leur planète. Leur participation est fondamentale pour asseoir la gouvernance démocratique. Pourtant, il reste aux femmes encore un long chemin à parcourir avant qu’elles ne parviennent à une représentation équitable aux postes de pouvoir et de direction, aussi bien dans les salles de conseils d’administration qu’au sein de cabinets présidentiels.

Les lois et les pratiques discriminatoires entravent leur pleine participation, au même titre que les inégalités d’accès à l’éducation, les inégalités de revenus et le temps consacré à élever leurs enfants. Un peu plus de 21 pour cent des parlementaires sont des femmes, contre seulement 11 pour cent en 1995, année de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes organisée à Beijing. Alors que les femmes ont fait des percées dans de nombreux domaines, au rythme actuel du changement, il nous faudra attendre encore un siècle avant de parvenir à la parité entre les hommes et les femmes au sein des gouvernements, des parlements ou des tables de paix.

L’accord de la Conférence de Beijing, communément appelé le Programme d’action, a nommé les femmes au pouvoir et dans la prise de décisions l’un des 12 domaines critiques à considérer. Deux engagements pour le changement ont été pris dans le cadre du Programme d’action. En premier lieu, il préconise des mesures visant à assurer aux femmes l’égalité d’accès et la pleine participation aux structures du pouvoir et de la prise de décisions, telles que les quotas politiques et les mesures positives. En réservant des sièges ou des candidatures aux femmes, ces mesures ont conduit à une hausse spectaculaire du nombre de femmes à des postes de direction dans certains pays. En second lieu, le Programme d’action a préconisé des mesures visant à développer la capacité des femmes à participer pleinement. Les formations sur le leadership, la prise de parole en public et l’organisation de campagnes politiques, par exemple, offrent aux femmes les outils nécessaires pour participer, gagner et devenir de bonnes leaders en inspirant d’autres personnes.

Les femmes ont le droit à l’égalité de participation. Une fois qu’elles accèdent à des postes de direction, elles peuvent faire une différence bénéfique à toute la société. L’Union interparlementaire a constaté que les femmes politiques portent davantage attention à la protection sociale et aux protections juridiques, et qu’elles améliorent le niveau de confiance accordé au gouvernement. C’est en respectant les engagements de Beijing et en s’unissant en faveur du leadership féminin que nous parviendrons, dès à présent, à accélérer les progrès vers l’égalité de participation. Nous ne pouvons pas attendre jusqu’au siècle prochain !

Retournez au début

Faits en bref

Voyez le graphique d'information

Note : Par 2014, il faut entendre la situation au 1er janvier 2014.

Retournez au début

… raconte

Michelle Bachelet – Lorsque l’équité sera un fait et non un désir

Michelle Bachelet

Michelle Bachelet a prêté serment pour un deuxième mandat en tant que Présidente du Chili en Mars 2014. Auparavant, elle fut la première Directrice exécutive d’ONU Femmes, depuis sa création en 2010 jusqu'à Mars 2013. Défenseuse de longue date des droits de la femme, Mme Bachelet s’est battue tout au long de sa carrière politique en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes, y compris durant son temps comme la première femme présidente de son pays, entre 2006 et 2010. Dans cet éditorial, dit-elle, presque 20 ans après l'adoption de la Déclaration de Beijing et du Programme d'action, nous devons reconnaître les progrès importants, mais des défis nous attendent toutefois en termes d'égalité des sexes et de l'équité.

Lit son article »

Retournez au début

Les choix de la rédaction :

Des femmes l’emportent aux urnes à Trinité-et-Tobago

Trinidadian women gain ground at the ballot box‬
Photo: Abraham Diaz/The Trinidad Guardian

Pays : Trinité-et-Tobago
Organisation : ONU Femmes

Avec l’appui du Fonds d’ONU Femmes pour l’égalité des sexes, un réseau d’ONG à Trinité-et-Tobago aide aujourd’hui des candidates à des élections à mieux se défendre. Elles sont formées à la connaissance et à l’usage des règles, et équipées pour changer le système.

Et aussi »

Philippines : une journée dans la vie de Lolita Hernando

WFP-Philippines image
Photo: WFP/ Philipp Herzog

Pays : Philippines
Organisation : Programme Alimentaire Mondial

Lolita Hernando vit à Lanao del Norte, une des régions touchées par le conflit à Mindanao. Elle est sa famille reçoivent le soutien de deux programmes pour renforcer les modes de subsistance qui augmentent davantage le rôle des femmes dans les décisions familiales et communautaires.

Et aussi »

Renforcer les voix en faveur de la démocratie

Strengthening Voices for Democracy
Photo: ONU Femmes/Alexis De Herde

Pays : Mondial
Organisation : ONU Femmes

De l'Azerbaïdjan au Zimbabwe, ONU Femmes travaille dans plus de 70 pays à travers le monde pour renforcer la voix des femmes, leur leadership et leur participation politique.

Et aussi »

Les femmes gagnent du terrain dans la vie politique d’El Salvador

Women gain ground in El Salvador's politics
Photo: Mauricio Martínez/PNUD El Salvador

Pays : El Salvador
Organisation : PNUD

Ana Luisa Rodríguez de González a déjà servi quatre mandats en tant que maire d' Atiquizaya. Elle a remporté ses premières élections en 2003. La même année, sur les 262 conseils municipaux qui ont tenu des élections, seuls 15 étaient dirigés par des femmes. [en anglais et espagnol]

Et aussi »

La Constitution Tunisienne: une percée pour les droits des femmes

Tunisia's new Constitution: a breakthrough for women's rights
Photo: Banque Mondiale/Arne Hoel

Pays : Tunisie
Organisation : ONU Femmes

Suite à la révolution et à des mois de protestation en 2012, l’Assemblée constituante de Tunisie a adopté une nouvelle Constitution le 26 janvier 2014, véritable tremplin du changement pour l’égalité des sexes dans les États Arabes.

Et aussi »

L'histoire de trois décisions

A tale of three decisions (FAO)
Photo: FAO

Pays : l’Inde
Organisation : FAO

Hansaben vit dans un petit village de l'État indien du Gujarat, au sud d'Ahmedabad, avec son conjoint et leur jeune fils. Sa fille aînée vit avec son mari dans une ville voisine. Hansaben a pris trois décisions qui ont changé sa vie en mieux : tout d'abord, en quittant le foyer de sa belle-famille pour vivre en ville avec son mari, puis en retournant dans son village pour pouvoir offrir une éducation à sa fille, et enfin en achetant un terrain pour le cultiver. [en anglais]

Et aussi »

Les élections législatives au Cameroun portent 31 % de femmes à l’assemblée Nationale

Cameroon elections catapult women
Photo: ONU Femmes

Pays : Cameroun
Organisation : ONU Femmes

Cette augmentation sans précédent de 31,11 pour cent de l’Assemblée Nationale étant des femmes a été possible grâce à la synergie des acteurs, l’adoption d’un Code électoral et la mise à disposition d’un expert genre.

Et aussi »

Lisez d’autres articles » Retournez au début

Ressources :

Retournez au début