Les femmes et la santé

In Focus Health UNICEF

La question    Faits en bref    … raconte     Les choix de rédaction    Ressources

Take quiz

À tous les égards, la santé physique et mentale est un droit humain fondamental. C’est le fondement du bien-être et de la participation dans beaucoup d’aspects de la vie. La santé est influencée par la biologie, mais également par les normes sociales, les choix politiques et les niveaux du progrès économique – qui comportent tous des tendances de discrimination fondée sur le genre. Cela signifie que la plupart des femmes vivant dans le monde aujourd’hui ne peuvent pas bénéficier d’une bonne santé.

La discrimination empêche certaines d’entre elles d’accéder aux services de soins de santé dont elles ont besoin ou augmente leurs risques de tomber malade. Cette discrimination prend plusieurs formes : par exemple, dans le cas où l’homme dort seul sous la seule moustiquaire de la famille, ou si l’homme refuse d’utiliser des préservatifs malgré un risque élevé de transmission du VIH. La violence sexiste, une épidémie qui perdure dans toutes les sociétés, détruit la santé physique et mentale des femmes et, parfois, va jusqu’à prendre leur vie. Le mariage précoce expose les filles au risque de tomber enceintes à un trop jeune âge, avec des impacts potentiellement dévastateurs sur leur santé.

Dans beaucoup de pays, la privatisation des soins de santé sans garantie d’un accès universel à la santé a réduit les services dont peuvent disposer les femmes, et elle leur a imposé des responsabilités supplémentaires en matière de soins à dispenser aux membres malades dans leurs familles. De ce fait, elles ont moins de temps pour elles-mêmes, et elles ne peuvent pas atteindre les possibilités qui leurs sont présentées à l’école ou au travail pour améliorer leur vie. 

Certains progrès ont été réalisés dans l’amélioration des soins de santé pour les femmes. Le nombre de décès maternels a chuté de 45 pour cent depuis 1990. Pourtant, en 2013, encore près de 800 femmes mouraient chaque jour de causes liées à la maternité – 99 pour cent de ces décès survenant dans des pays en développement. La plupart de ces vies auraient pu être sauvées par des interventions préventives simples et bien connues, même aussi élémentaires que utiliser du savon.

La Déclaration et le Programme d’action de Beijing, adoptés en 1995 par 189 États membres des Nations Unies, définissent la santé comme un état de bien-être complet, et non simplement par l’absence de maladie ou d’infirmité. Ce document stipule que les femmes doivent bénéficier des normes de santé les plus élevées tout au long de leur vie, et que des ressources accrues sont nécessaires pour mener des recherches et assurer un suivi relatif aux préoccupations des femmes en matière de santé. En outre, il affirme le droit des femmes à une santé sexuelle et reproductive et à des choix concernant leur sexualité.

Entre autres actions décidées en 1995, les gouvernements se sont engagés à fournir des soins abordables et de qualité et à stimuler les investissements dans les services essentiels aux femmes. Compte tenu des nombreuses menaces à la santé que les femmes doivent toujours affronter ainsi que du fait que leurs droits intrinsèques n’ont pas été respectés, ces actions sont maintenant plus urgentes que jamais —et il est grand temps de les mettre en œuvre.

Retournez au début

Faits en bref

Health infographic FR
Retournez au début

… raconte

Melinda Gates – La santé des femmes est la santé de toutes et tous

Oped Melinda Gates
Photo: La Fondation Gates

Melinda Gates est la coprésidente de la Fondation Bill et Melinda Gates. Aux côtés de Bill Gates, elle façonne et approuve les stratégies de la Fondation, étudie les résultats et fixe l'orientation générale de l'organisation. Ensemble, ils rencontrent les bénéficiaires de subventions et les partenaires pour faire avancer les objectifs de la Fondation qui visent à améliorer l'égalité aux Etats-Unis et dans le reste du monde. Ils prennent souvent la parole à des rencontres publiques pour parler des thèmes de préoccupation de la Fondation.

Lit son article »

Retournez au début

Les choix de la rédaction :

Les actions d’ONU Femmes pour faire face à la crise de l'Ébola

In Focus Health UN Women Liberia
Photo: ONU Femmes/Winston Daryoue

Pays : Mondial
Organisation : ONU Femmes

ONU Femmes facilite la mobilisation et la sensibilisation axés sur les femmes et coordonne les efforts de l'ONU pour inclure la perspective de genre dans la réponse humanitaire à la crise Ebola.

Et aussi »

Le Pérou protège l'allaitement maternel

WHO photo
Photo: OMS/Inés Calderon

Pays : Pérou
Organisation : OMS

Au Pérou, le taux d’allaitement exclusif au sein a fortement augmenté grâce à un effort national visant à former les professionnelles et professionnels de la santé, et à mettre en œuvre l’initiative « Hôpitaux amis des bébés » de l’OMS et de l’UNICEF. L’OMS promeut l’allaitement au sein comme étant l’un des moyens les plus efficaces pour garantir la santé des enfants.

Et aussi »

Femmes cambodgiennes vivant avec le VIH / SIDA obtiennent nouveau départ

In Focus Health UN Women Cambodia
Photo: CHEMS/CHEC/Mr. Sim Kalyan

Pays : Cambodge
Organisation : ONU Femmes

Plus de 1.300 femmes cambodgiennes pauvres ont reçu des soins à domicile, des formations pratiques et des subventions pour démarrer leur propre entreprises grâce à le Fonds pour l'égalité des sexes.

Et aussi »

Sud-Soudan : renforcer la sensibilisation au VIH auprès des populations déplacées

Health UNAIDS
Photo: ONUSIDA/Andrew Green

Pays : Sud-Soudan
Organisation : ONUSIDA

Le conflit dans la capitale du Soudan du Sud, Djouba, s’est rapidement étendu à près de la moitié du pays, suite à quoi de nombreuses communautés ont été déplacées. ONUSIDA fait partie d’une initiative collaborative visant à accroître la sensibilisation au VIH/Sida et à permettre aux populations déplacées d’accéder aux services de dépistage et aux soins médicaux susceptibles de leur sauver la vie.

Et aussi »

Dernière ligne droite pour instaurer la planification familiale au Laos

In Focus Health UNV
Photo: UNFPA/Micka Perier

Pays : République démocratique populaire lao
Organisation : UNFPA

La planification familiale sauve des vies. Elle réduit le nombre de grossesses involontaires, les avortements à risque et les complications dues à la grossesse et à l’accouchement. En RDP lao, les besoins de planification familiale non satisfaits sont élevés. L’UNFPA, en collaboration avec d’autres partenaires, travaille à changer cette situation.

Et aussi »

Retournez au début

Ressources :